Les êtres vivants se reproduisent

, par PPG

Chapitre 2 : les êtres vivants se reproduisent

Introduction : Les différents modes de reproduction

Nous avons vu lors du dernier cours qu’il existe 2 modes de reproduction :

  • la reproduction sexuée (2 parents),
  • la reproduction asexuée (1 seul parent).

Les organismes concernés par la reproduction sexuée sont par exemple les mammifères, les oiseaux, l’anémone de mer et les végétaux... Alors que la reproduction asexuée concerne certains végétaux, l’anémone de mer, les levures (champignons unicellulaires) et les bactéries... (Ces listes ne sont pas complètes)

La reproduction sexuée sera abordée en 4e.

I. La reproduction asexuée

1. Les végétaux

La reproduction asexuée chez les végétaux s’appelle la multiplication végétative.
Consigne : Donner des exemples de multiplication végétative. Expliquer simplement chaque exemple.
Réponses données à partir du livre scolaire

Les modes de multiplication végétative qui se font naturellement :

  • Le bouturage : Un fragment de plante est prélevé puis plongé dans de l’eau le temps que les racines se développent. C’est le cas pour le saule et cela peut être appliqué au géranium et au ficus (Doc 5 et 6 page 181 du livre scolaire). De plus, il existe aussi les rhizomes (Doc 2 page 180 du livre scolaire). Ici il suffit de casser le rhizome et de replanter un fragment afin que la plante se développe (Renouée du Japon et plus connu le bambou).

  • Le marcottage : Ce mode est naturel pour le Thuyas et le Fraisier (doc 3 et 4 page 181 du livre scolaire). Dans le cas du Thuyas, les rameaux se plantent dans le sol et donnent de nouveaux clones de la plante mère. Pour les fraisiers, on parle de stolons qui s’enracinent spontanément dans le sol et donc donnent de nouveaux plants clones de la plante mère.

Il existe une méthode qui n’est pas naturellement :

2. Les levures

Les levures sont des champignons unicellulaires, qui peuvent se reproduire de manière sexuée ou asexuée. Leur mode de reproduction asexuée peut se faire soit par fission binaire, soit par bourgeonnement. Il leur permet de se multiplier très rapidement dans des conditions favorables. Par exemple, une seule cellule de levure de boulanger peut produire par bourgeonnement jusqu’à 40 cellules filles en moins de deux heures (Larousse).

Vidéo bourgeonnement
Vidéo scissiparité
Utiliser aussi le document 1

Consigne : Comment se fait la reproduction asexuée des levures ? Expliquer simplement les modes.

Les modes de reproduction des levures sont :

  • Le bourgeonnement : un bourgeon se forme sur la levure, un noyau est présent dans ce bourgeon, puis il y a séparation en 2 de la cellule mère pour donner 2 cellules filles.

  • La scissiparité (ou division/fission binaire) : cela consiste en une simple division de la cellule mère en 2 cellules filles.

3. Influence sur l’environnement et de l’environnement

Pour parler de l’influence de la reproduction asexuée sur l’environnement et vice versa, nous allons utiliser le document 4 page 219 de votre manuel.

Attention, ici c’est un exemple de description d’un document !
Ce document montre la zone d’expansion maximale de l’algue Caulerpa taxifolia en mer Méditerranée. La première partie du document montre le nombre de sites et les surfaces concernées en Méditerranée. En 1985, 1 seul site représentant 1m2 est concerné par cette algue. En 1989, Il y a toujours 1 seul site mais faisant 1 hectare qui est recouvert par cette algue. En 1999, 99 sites représentant 4630 hectares sont recouverts par cette algue. On peut en conclure que les algues dont le mode de reproduction est asexué sont des espèces envahissantes. La 2e partie du document montre une carte de répartition de l’algue en mer Méditerranée et on peut constater que l’algue se limite à une zone géographique. Pour finir, le texte en dessous dit que Caulerpa taxifolia ne pratique pas la reproduction sexuée et qu’actuellement l’algue a presque totalement régressé sans qu’on en connaissent vraiment les causes.
Grâce à ce document, on peut conclure que :

  • Une espèce pratiquant la reproduction asexuée est envahissante,

  • La reproduction asexuée se faisant de proche en proche alors elle est limitée géographiquement,

  • Si un facteur environnemental (dans l’exemple il est inconnu) est néfaste pour la plante mère, alors ce facteur est aussi néfaste pour toute sa descendance, ce qui peut conduire à la disparition de toute la lignée. Il existe donc une sensibilité aux variations de l’environnement.

4. Influence de l’Homme

Une fois que l’Homme a trouvé un végétal optimal, il utilise la multiplication végétative afin d’obtenir des plants issus de sa sélection (par exemple le fraisier qui donne les meilleurs fraises).
Les levures sont très utilisées dans la recherche car une grande population est très facile à obtenir afin d’être exploitée massivement.
L’Homme utilise donc la reproduction asexuée des organismes quand cela lui semble utile.

Pour information, vous reviendrez rapidement sur la reproduction asexuée en 3e quand vous aborderez la Génétique.

5. Bilan sur la reproduction asexuée

La reproduction asexuée est un mode de reproduction permettant la production de nouveaux individus à partir d’un seul individu parent.
Elle concerne certains végétaux, les levures (champignons) et des microorganismes comme les bactéries.
Le parent et ses descendants sont tous identiques (clones).
C’est un mode de reproduction rapide mais les individus sont très sensibles aux variations des conditions environnementales et cela se limite à une zone géographique.
L’Homme peut ainsi exploiter ce type de reproduction que cela lui semble utile.